Du 4 au 12 juillet, Christian-Pierre, Didier et Marie-Christine, accompagnés de Jean-Eloy Marchand et son épouse Isabelle, entreprirent un petit tour en Roumanie pour rejoindre le club 41 de Dobreta avec lequel ils avaient rendez-vous à l'occasion de sa soirée de gala. Cela les amena à découvrir des régions de la Roumanie qu'ils ne connaissaient pas notamment dans le sud, aux frontières avec la Serbie et la Bulgarie avant de remonter vers Buduslau.

Extrait du CLIN_D_OEIL :

Le dimanche 10 juillet. 

Départ à 9H00, direction Buduslau...environ 400 kms à parcourir, beaucoup de route et bien peu d’autoroute ! Nous sommes attendus pour l’inauguration, en fin d’après-midi, d’un monument des « frères français » mais jusque là, nous n’en savions pas plus…cela semblait même être une surprise… La route s’est déroulée sous le soleil et une forte chaleur. Nous somme passés par des villages pittoresques avec des vues imprenables et magnifiques de la nature nous entourant. Vers 14H30, nous avons contourné Oradea. Que de changements dans sa banlieue, supermarchés, grosses entreprises etc… mais nos vieux repères étaient toujours présents afin de prendre la route de Marghita (Satu Mare). A 15H30, nous sommes arrivés à Buduslau. Accueillis par Imré Tarpaï, nous sommes allés, dans la foulée, rendre visite à François et Pani à Albis car il rentre tout les week-end de l’hôpital. Nous l’avons trouvé plutôt en forme malgré les difficultés endurées, la douleur et la maladie. Fatigué, il était content et heureux de nous voir. Nous ne sommes restés que trente minutes chez eux avant de nous rendre au « funérarium », nouveau bâtiment construit entre l’école et le cimetière, pour l’inauguration d’une stèle en bois vernis en hommage et en l’honneur de nos membres disparus, Antoine et Gérard ! Ce fut un moment d’une extrême émotion, vous l’imaginez bien ! André et Hélène avaient fait le déplacement, ils vivent désormais en Hongrie puisqu’ils sont en retraite. Marta et André leur ont donc rendu un émouvant hommage ; la chorale de Buduslau, présente, elle aussi, a chanté… Nous n’étions au courant de rien, c’était une merveilleuse surprise ! Il faisait très beau temps et la cérémonie a duré une heure, il y avait environ 60 à 70 personnes. Nous les remercions encore de leur présence et pour ce moment vraiment exceptionnel !

L’épitaphe est la suivante :

                                       « A la mémoire de nos amis français »

                                  « Celui qui aime Dieu, aime aussi son frère »

                                                               1.Jean 4.21

Après ce moment solennel, direction le Centre Culturel pour y dîner en compagnie des membres de l’association et du nouveau Maire et son épouse, un homme jeune que nous ne connaissions pas. A 21H00, la soirée s’est achevée toujours dans cette même et bonne ambiance. Football oblige, nous avons fini la soirée devant la finale entre la France et le Portugal chez Imré… Tout le monde dormait chez Imré sauf, Ch-Pierre, qui, lui, était hébergé chez Caty et Laszlo Stiack.

LUNDI 11 JUILLET :

A 8H00, nous avons quitté Buduslau, ce fut vraiment une visite furtive. Nous avons roulé toute la journée sous la même canicule, entre 35 et 40°c et en Allemagne, une heure avant notre ultime étape à Nuremberg, nous avons subi un orage, voire même presque une tornade, d’une violence telle que nous avons dû nous arrêter sur l’autoroute, l’eau n’arrivant pas à s’évacuer et la pluie écrasant les champs de maïs et de blé et provoquant même un accident ! Sortis de cette bourrasque, nous avons eu droit à un magnifique arc en ciel en guise d’excuses... La nature est bien faite quand même ! Finalement, nous sommes arrivés à l’hôtel Léonardo à Nuremberg vers 19H15 puis avons dîné dans le « vieux » Nuremberg avant de rejoindre nos chambres.

MARDI 12 JUILLET :

Nous avons quitté l’hôtel à 9H00 pour notre destination finale, 700 kms encore à parcourir et la température était descendue à 20°c !... Evidemment, nous rentrions et le plafond était bien bas !!

Les routes et autoroutes (eh oui) roumaines sont devenues très appréciables et agréables. La traversée de la Hongrie est toujours de qualité mais nous n’avons jamais eu autant de travaux d’améliorations sur les autoroutes autrichiennes mais surtout allemandes avec une circulation intense et impressionnante de gros transporteurs venant de toute l’Europe !

En finalité, nous aurons parcouru 4500 kms en 8 jours dans une ambiance toujours aussi sympathique et chaleureuse….

Tous mes remerciements à l’équipe pour leur gentillesse mais surtout à notre chauffeur, Didier, qui nous a conduits de bout en bout !

Bonnes vacances à tous….

Ch-Pierre.

DSCF8899R

DSCF9043R

 voir l'album